La cartographie

"Aucune carte du monde n’est digne d’un regard si le pays de l’utopie n’y figure pas." Oscar Wilde

Tout autour de nous, des femmes et des hommes expérimentent d'autres manières d'agir et de vivre ensemble et montrent par l'exemple qu'une autre société est possible.
Leurs initiatives répondent aux préoccupations de nombreux d'entre nous mais nous passons souvent à côté d'elles sans les voir.

C'est pourquoi, de 2012 à 2017, Via Brachy a entrepris de les référencer (cf. carte ci-dessous et menu ci-contre : répertoires des lieux, des outils et des acteurs de la transition).

Depuis, d'autres collectifs ont pris le relais. Ils ont créé des cartes et des répertoires, qui intègrent souvent les lieux que nous avions identifiés. 
Nous recentrons par conséquent notre action sur l'organisation de "VOYAGES APPRENANTS", et en particulier du VOYAGE EN HETEROTOPIE que nous développons depuis 2013.

Nous sommes de ce fait toujours en quête de bonnes adresses, que nous viendrions à visiter dans le cadre de nos Voyages.
Si vous en connaissez : faites-nous signe ! Nous sommes preneurs !

CONSULTER LA CARTE ICI

  • Qu'est qu'une "Hétérotopie" ?

Il nous fallait du vocabulaire pour désigner les projets éthiques que nous souhaitions mettre en valeur. Nous avons finalement opté pour le concept de M.Foucault et qualifions "d'hétérotopies" les utopies réalisées d'ici et d'ailleurs

Contrairement à "l'utopie", qui est un lieu rêvé mais qui n'a pas d'ancrage dans la réalité, les "hétérotopies" ("hetero" = autre ; "topos" = lieu) sont des espaces dans lesquels l'imaginaire prend forme ; des univers distincts de ce à quoi nous sommes habitués ; des lieux dans lesquels le rapport au temps, aux choses et aux personnes sont différents ; des lieux concrets qui incarnent, ici et maintenant, ce qui était un rêve hier.

Parler "d'hétérotopie", c'est en quelque sorte affirmer que nos idéaux ont droit de cité et que nos valeurs prennent forme dans des projets que chacun peut visiter et comprendre. Ce mot nous ouvre des portes. Inconnu de la plupart d'entre nous, il n'est pas connoté. Il n'a pas d'étiquette, pas de casier judiciaire, pas de Parti politique. C'est une page vierge qui nous permet de réfléchir à plusieurs sur l'avenir de notre société.

L'identification des hétérotopies est une oeuvre collaborative. Nous vous invitons à y participer en nous faisant part des lieux que vous connaissez. 

Comment les reconnaitre ?  Difficile d'être catégorique : il n’existe pas de définition officielle de "l’hétérotopie", et il s'agit généralement de projets singuliers qu'il est difficile de faire entrer dans des cases... 
Mais puisqu'il faut bien commencer quelque part, voici nos critères. 
Pour nous, une hétérotopie :

  • nait de la conscience de ses fondateurs de l’urgence du changement. Elle répond aux besoins des personnes et propose un projet de société ;
  • œuvre pour aujourd’hui et permet de se projeter dans un futur viable. Elle n’est pas « contre » mais « pour » quelque chose ;
  • repose sur des valeurs humanistes de solidarité, de justice et de fraternité ;
  • crée les conditions de l'autonomie et rompt les situations de dépendance subie sans nier la complémentarité des personnes et des territoires ;
  • est ouverte sur le monde et capable d'évoluer. Elle refuse les dogmes de toutes sortes et réinterroge régulièrement son projet et ses pratiques ;
  • crée du lien entre les personnes ;
  • accorde une place décisive à la créativité et à l’inventivité. L’hétérotopie est un apprentissage ;
  • est fondée sur le partage et veille à éviter l’appropriation personnelle des idées et des réalisations ;
  • est une expérience collective qui reconnait la place de chacun et accueille toute personne dans sa complexité et sa diversité ;
  • permet l'expression de chacun. La parole y est libre et l’écoute bienveillante ;

A l'inverse, l'hétérotopie n'est pas :

  • un village retranché gaulois, sans inter-relations avec ce(ux) qui l'entourent
  • une structure militante dirigée par un-e seul-e homme / femme dont les décisions ne seraient jamais remises en question ;
  • une expérience collective mais exclusive dont les membres refuseraient ce qui est différent d'eux ;
  • un projet figé, qui n'est pas capable d'évoluer parce que ses membres sont persuadés d'avoir raison envers et contre tout ;
  • un lieu atypique mais dont toutes les réalisations sont "brevetées", appropriées par un petit nombre, indisponibles pour ceux qui refuseraient de payer ou qui ne feraient pas allégeances aux "inventeurs"?

Bonne recherche !
Et merci d'avance de vos contributions !